Tristan Pfaff – « Live à Auvers »

Mozart / Debussy / Liszt…

Né en 1985, Tristan Pfaff débute ses études au Conservatoire National de Région de Nantes avant d’intégrer la classe de Denis Pascal au CNR de Rueil-Malmaison.

 

En 2000 il est admis à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il obtient en 2003 le prix de piano mention Très Bien à l’unanimité ainsi que le Diplôme de Formation Supérieure de piano et de musique de chambre mention Très Bien.

 

Il entre alors en cycle de perfectionnement dans la classe de Michel Béroff.

 

Il se produit sur les scènes les plus prestigieuses : à la Cité de la Musique, aux Invalides, au Louvre, salle Cortot et au Petit Palais à Paris, aux Folles Journées de Nantes, à l’Annecy Festival Estival, la Roque d’Anthéron, festival d’Auvers-sur-Oise avec l’Orchestre de Bretagne, les Lisztomanias, « les solistes aux serres d’Auteuil », festival Pablo Casals de Prades, Nohant, à l’Opéra de Massy, festival Chopin à l’Orangerie de Bagatelle, les Musicales du Golf, festival de Menton, festival Liszt en Provence, festival Polignac, Tarmac de Châteauroux, festival « l’été musical d’Horrues » en Belgique, au Palais de l’Athénée et Victoria Hall de Genève, à l’Auditorium de la Radio d’Alger, et se produit en musique de chambre aux côtés d’artistes tels que Laurent Korcia, Florin Niculescu, Svetlin Roussev, le quatuor Parisii, le quatuor Benhaïm, Clément Dufour, Romain Leleu…

Il s’est également produit à la radio sur France Musique, et à la télévision sur France 2, lors de l’émission « Vivement Dimanche », présentée par Michel Drucker, France 3 et France 5 (« un été avec Chopin »).

 

Tristan Pfaff est lauréat de nombreux concours internationaux : Concours International de Ferrol en 2008, Scottish International Piano Competition à Glasgow et Concours Long-Thibaud en 2007, Concours de Porto en 2005, Concours Vianna Da Motta en 2004, Concours de piano d’Arcachon en 2003, Concours Vladimir Krainev en 2002.

Lauréat de la Fondation Banque Populaire en 2004, et nommé Révélation Classique de l’ADAMI en 2006, il est sélectionné par CulturesFrance pour intégrer le programme « Déclic » (concerts en Jordanie, Algérie, Tunisie, Egypte, Indonésie, SriLanka, Viêtnam)

Son premier disque (« live » à Auvers-sur-Oise) est sorti en 2010 chez DiscAuvers..

 

Tristan Pfaff éblouissant

La journée du 9 août avait bien commencé avec, à 16 heures, le récital du jeune Tristan Pfaff dans le cadre intimiste du Théâtre Forbin. Alors que l’opus 118 de Brahms laissait apercevoir une interprétation mûre et réfléchie, la rare version pour piano de la Suite de Danses de Bartók montrait un interprète doté d’une impressionnante palette sonore. Le récital s’achevait dans l’étourdissement digital de pièces de haute virtuosité telle que la Danse macabre de Saint-Saëns revue par Liszt et Horowitz (imaginez un peu !). Loin de toute masturbation intellectuelle, Tristan Pfaff s’en donnait à cœur joie avec une fougue qui n’était pas sans rappeler celle d’Horowitz lui-même.