Jean Frédéric Neuburger

Brahms

Initié, dès son plus jeune âge, au piano et à l’écriture musicale par Claude Maillols et Emile Naoumoff, Jean-Frédéric Neuburger est admis peu après au CNSMDP où il obtient la plus haute récompense en piano (classe de Jean-François Heisser) en Accompagnement (classe de Jean Koerner), tout en recevant l’enseignement de Jean-François Zygel, Marie-Françoise Bucquet, Christian Ivaldi et Itamar Golan pour l’harmonie ou la musique de chambre.

 

Plus récemment, les précieux conseils de Jacques Rouvier, Maria-Joao Pirès, Christoph Eschenbach, Dina Joffé, Joaquin Soriano, et Reiko Hozu lui ont ouvert la voie d’un avenir des plus prometteurs, comme en témoignent des prestations, unanimement saluées par la critique au Festival d’Auvers-sur-Oise, à la Roque d’Anthéron, au Festival Chopin de Bagatelle, à l’Orangerie de Sceaux, à l’Auditorium du Louvre, au Festival Estival d’Annecy, Piano Passion à Saint-Etienne, Les Folles Journées de Nantes…

Par ailleurs de nombreux engagements en Allemagne, Belgique, Pologne, ou au Japon, notamment avec les orchestres de la Radio Danoise, de la Philharmonie de Baden-Baden etc… confirment le développement international d’une carrière également consacrée à la pratique fervente, au plus haut niveau, du Lied et de la musique de chambre.

 

3ème Grand Prix, Prix du Public, Prix de la Sacem et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France au Concours International Long-Thibaud 2004, 2ème Prix et Prix Beethoven au Concours International José Iturbi de Valence (Espagne), 1er Prix et Prix de l’European Union of Competitions for Youth du Concours d’Ettlingen (Allemagne), et Lauréat de Yamaha Music Fondation of Europe 2005. Jean-Frédéric Neuburger a enregistré en 2004 une intégrale des Etudes de Chopin pour la collection « DiscAuverS » du Festival d’Auvers-sur-Oise, qui l’a placé d’emblée parmi les valeurs les plus sûres du piano actuel. Il vient de remporter en avril 2005, le 2ème grand prix du VIème concours international de Londres.

 

En juillet 2005, le Festival d’Auvers-sur-Oise poursuit sa mission avec Jean-Frédéric Neuburger et lui produit son deuxième disque Chopin « Danse, Nocturnes et Variations », qui sort en mars 2006.

En partenariat avec Piano Bleu.